Trace et mouillages des premiers bords de Willem en Bretagne sud

Premiers bords en Bretagne sud

Trop heureux ! A tel point qu’on se surprend parfois à douter que ce n’est pas juste un rêve, mais bien la réalité…

Côté navigation, Willem se comporte encore mieux que ce que j’espérais. Même s’il ne peut bien entendu pas concurrencer les performances des voiliers modernes bien menés, il est loin d’être ridicule et a un excellent comportement a la mer. Dès les premiers miles, on se sent vraiment en sécurité dans son cockpit central, et même s’il ne faut jamais faire le malin avec la mer, on se dit tout de même qu’on a une belle marge de manœuvre avant de se trouver en difficulté.

Côté vie à bord, que ce soit en mer ou au mouillage on se sent comme à la maison. Les espaces intérieurs sont chaleureux et très bien proportionnés, la circulation facile même à la gite et la cuisine fonctionnelle quelle que soit l’amure. Quoi demander de plus ?

Ces quelques semaines de prise en main à voguer entre les iles de Bretagnes sud auront donc été géniales. Pas mal de chance, car il en faut toujours au moins un peu, comme la fois ou notre annexe s’est décrochée pendant la nuit et est revenue deux jours plus tard, en remorque d’un voilier qui est venu mouiller par hasard a moins de 200 mètres de nous… juste incroyable ! Quelques nuits blanches, comme quand la houle à commencer à rentrer au milieu de la nuit alors que j’avais fait le malin à mouiller très près des roches. Et des paysages toujours magnifiques… Sinon on a mis les pieds dans l’eau mais…pas plus pour l’instant !