Trace de notre traversée du Golfe de Gascogne

De Port Haliguen a Carino: le Golfe de Gascogne

Le golfe de Gascogne fait parti de ces bêtes que l’on surveille quelques temps avant de decider de s’y frotter… La météo semble laisser espérer une fenêtre de quelques jours avec un vent moyen de nord virant nordet: on se rends à Port Haliguen, en baie de Quiberon, pour avitailler en eau et en vivres, et en route vers Madère! On pars avec Totten, qui pense se diriger vers la Corogne, mais on se perds assez vite de vue.

Rayon vert par calme choc dans le Golfe de Gascogne

Rayon vert par calme choc dans le Golfe de Gascogne

Après un début de navigation plus que parfait, le vent cale au milieu du golfe et on se retrouve ababouinés dans une grosse pétole. Au bout de quelques heures, les alarmes d’énergie se mettent à sonner: les batteries se sont vidées bien plus vite que prévu! Ne pouvant plus utiliser le pilote, on reprends la barre et on fait avancer doucement Willem vers le sud, en espérant retoucher un peu de vent. On décide de revoir nos plans et de relâcher à la Corogne pour trouver des batteries neuves.

Bientôt, comme par magie, Totten réapparait devant nous et nous pouvons lui lancer une partie du thon, péché au lever du soleil, qu’Elodie vient de cuisiner. Bord à bord, on persiste à essayer d’avancer à la voile… La côte nord espagnole commence à se dessiner, mais c’est une grosse houle qui arrive au lieu du vent tant espéré… On tiens quelques heures puis, fatigués d’entendre tout claquer violement, on démarre nos moteurs et on fait route directe vers la côte pour atterrir à Cariño…